Retour à Napoli le 19/12/20.

Entretemps je suis allé en France avec la voiture en prenant le ferry à Civitavecchia le port de Rome en direction de Porto Torres en Sardaigne, puis vers Toulon avec un arrêt à Ajaccio. Aucun contrôle à l’arrivée.

Un peu fatiguant j’espérais que ce le soit moins que par la route mais entre les fauteuils de mauvaise qualité et les vibrations des moteurs, nul repos.

Mi-décembre retour en voiture.

Test PCR en poche, acte de mariage en italien et un imprimé officiel italien mentionnant que je rentre retrouver ma Dulcinée dans la boîte à gants. Les “frontières” sont fermées entre les différentes régions d’Italie. J’atteins Firenze sans le moindre contrôle. Après un nuit de sommeil direction Napoli. Beaucoup de brouillard, conduite prudente ce qui n’est pas le cas de certains italiens (ou français sur les autoroutes françaises) qui roulent très vite et parfois sans feux ! Résultat de nombreux bouchons dus aux accidents …

En vue de Roma le brouillard se lève. Il n’y a plus de système de chauffage depuis que cet été, il a commencé à prendre feu. Je me gèle.

J’arrive au milieu de l’après-midi et miracle une place de parking sur le Corso V. Emanuele juste devant la petite route qui rejoint l’escalier de la Pedementina où nous résidons. C’est avec vive émotion et un immense plaisir que je retrouve Janice après deux mois de séparation.

Articles similaires

 Archives

2021 (1)

2020 (10)

 Catégories

 Archives

2021 (1)

2020 (10)

 Catégories