C’est l’histoire d’une commande

C’est l’histoire d’une commande

with Aucun commentaire

Déjà en Gambie la commande de guindeau nous avez lâché lors de la remontée du fleuve.

L'intérieur était sec mais un des interrupteurs hors de service.

Pas de photo du fautif mais n'ouvrez pas la commande vous allez prendre peur.

Petit bricolage dont vous pouvez admirer le résultat à droite.

De passage en Francee nous nous sommes offerts une commande toute neuve.

Premier constat, contrairement aux assurances de lewmar, les plots ne sont pas identiques.

Modification des connexions la tête à l'envers dans la baille. Tout marche à merveille.

 

2 ans plus tard, au retour de notre séjour en France nous vérifions un par un tous les éléments du bateau.

Avant hier c'était le tour du guindeau. Démarrage du moteur, testé l'avant veille il fonctionne au quart de tour, pour soulager les batteries.

Tout va bien. La chaîne descend et remonte sans problème.

Cependant le câble d'alimentation bien que protégé dans la baille à mouillage est cuit.

Évidement il n'existe pas de câble de rechange.

Je décide de démonté la pièce et oh surprise elle laisse échapper une quantité conséquente d'eau.

Au peut constater l'état du circuit imprimé sur les photos. Je regarde les interrupteurs même camelote que la commande précédente …

Je sèche tout est décide de changer le câble et de rendre l'ensemble étanche.

Pas très joli, efficace je l’espère.

Le guindeau fonctionne avec cette « nouvelle » commande, c'est déjà ça.

Cette commande est facturée environ 65€. Cherchez l'arnaque.